Exclu pour avoir distribué des Bibles, mais pris en charge par Dieu

Écrit par sur 31 décembre 2021

John Robin a témoigné de la providence de Dieu sur l’île la plus au nord du Vanuatu.

Le 30 novembre 2021 | Hiu, Vanuatu | Jean Pierre Niptik pour Adventist Record

Un vendredi après-midi, John Robin marchait sur la plage de son île Hiu, au nord du Vanuatu. À sa surprise, il a vu un poisson gisant sur la plage. C’était étrange, parce qu’il était vivant et non blessé. Rapidement, il l’a pris et est allé le montrer à son ami, John Joseph, pour voir s’il avait déjà vu une chose pareille.

Ce dernier était nouveau sur l’île. Étant en visite et n’ayant nulle part où habiter, M. Robin l’a invité dans sa maison. Le premier a dit au second qu’il était membre de l’église adventiste du septième jour Hitraty, au village de Melmat, sur l’île Éfaté. Comme M. Joseph n’avait pas de famille sur l’île Hiu, M. Robin l’a traité comme un frère.

Ce même vendredi après-midi, au coucher du soleil, M. Robin et sa famille se sont rassemblés pour adorer. Leur nouvel ami leur avait enseigné de magnifiques messages bibliques. Ce soir-là, ils en ont appris davantage et c’est ainsi que M. Robin et sa famille ont découvert le sabbat du septième jour.

John Robin, responsable d’un groupe adventiste sur l’île Hiu, dans la partie la plus au nord du Vanuatu. Une photo de la Mission du Vanuatu.

Plus tard le même soir, alors qu’ils étaient assis à l’extérieur, ils ont vu une lumière très vive briller à l’intérieur de la maison de M. Robin. Elle était si scintillante qu’ils ont tous eu peur.

« La lumière était vive comme une lumière Coleman (une marque de lanterne au kérosène, au gaz ou à piles) », a dit M. Robin. Il est entré dans la maison et fut étonné d’y découvrir que sa vielle lumière fonctionnait à nouveau, car elle ne fonctionnait plus depuis un certain temps. Il l’a prise tout en la regardant, puis la lumière a faibli avant de s’éteindre.

Il l’a amenée à l’extérieur et tout le groupe a constaté que la lampe n’avait pas de piles. On a tenté de la rallumer, mais sans succès. M. Joseph a alors dit qu’il s’agissait d’un signe, d’un miracle.

Il est resté pendant un certain temps, puis en 2014, il a amené M. Robin rencontrer sa famille à Port Vila. Ils se sont rendus à l’île de Santo en navire avant de poursuivre sur un autre navire jusqu’à Port Vila. Durant ce séjour, M. Joseph a invité M. Robin à une série d’évangélisation qui se tenait sur des terrains de sport. Chaque soir, beaucoup de gens étaient présents. Ils s’assoyaient sur la pelouse et écoutaient l’orateur venu d’ailleurs. La série s’est conclue par une grande cérémonie de baptêmes. Les candidats se sont habillés en blanc et ont suivi la longue file qui menait au bassin d’eau, où ils ont été baptisés.

L’église adventiste de l’île Hiu dont s’occupent John Robin et sa famille. Une photo de la Mission du Vanuatu.

Environ 3 000 personnes attendaient pour être baptisées. En regardant la scène, M. Robin a senti Dieu lui parler. Il a pensé à sa famille, au poisson sur la plage et à la lumière brillante ce beau vendredi soir. Puis il a décidé d’être baptisé lui aussi. Doucement, il a quitté le groupe avec lequel lui et M. Joseph étaient assis pour se rendre au bassin d’eau, M. Joseph n’ayant même pas remarqué son départ.

Il a pleuré en entrant dans le bassin, ce que les pasteurs ont remarqué. Ils lui ont demandé d’où il venait. Il leur a répondu qu’il était originaire d’Hiu.

Après son baptême, il était parmi les candidats baptismaux, et c’est là que M. Joseph a appris ce qui venait de se produire. Il a accouru vers son ami, l’a enlacé et a pleuré.

Après quelque temps à Port Vila, M. Robin est rentré à la maison. Quelqu’un lui a envoyé 60 nouvelles Bibles. Il a donc décidé de les offrir aux habitants de l’île. C’était chose nouvelle que de distribuer gratuitement des Bibles. Il y avait d’autres confessions chrétiennes sur l’île, alors il a demandé la permission. Et pendant qu’il donnait des Bibles dans une église, le chef a envoyé ses hommes pour l’arrêter. Il est donc sorti de l’église avec le reste des Bibles. Le chef lui a demandé de ne plus prendre de nourriture dans le jardin, parce qu’il lui avait « manqué de respect » en offrant des Bibles à la population.

M. Robin, sa femme et leurs enfants ont éprouvé des difficultés à trouver de la nourriture. Ils ont parfois souffert de la faim. Il s’est mis à la recherche d’ignames et de fruits sauvages, puis il a déboisé une partie de sa terre pour planter de nouveaux jardins.

Un mois plus tard, le navire Kawale s’est rendu à l’île. L’équipage a débarqué avec des cargaisons. M. Robin a eu toute une surprise lorsqu’un membre de l’équipage lui a annoncé qu’il lui avait apporté 15 sacs de riz. Il a pris les sacs et, avec sa famille, il a remercié Dieu de leur avoir envoyé à manger. À ce jour, il ne sait pas qui a mis pour lui ces sacs de riz sur le bateau, mais sa famille a eu suffisamment de nourriture jusqu’à ce que les nouveaux jardins soient prêts. M. Robin est maintenant responsable d’un groupe adventiste sur l’île Hiu.

La version originale de cet article a été publiée sur le site d’Adventist Record.

Traduction : Marie-Michèle Robitaille


En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

LA PENSÉE DU JOUR

19:00 23:00

Background