La Fédération protestante de France recherche un/une Aumônier National(e) des établissements pénitentiaires

Écrit par sur 27 octobre 2021

La Fédération protestante de France recherche un/une Aumônier(e) National(e) des établissements pénitentiaires
L’accompagnement spirituel des personnes en détention dans les établissements pénitentiaires fait partie intégrante de la mission de l’Église. Les Églises protestantes l’exercent par le moyen du Service de l’aumônerie des établissements pénitentiaires de la FPF dont l’aumônier national(e) est responsable. Il/Elle est chargé(e) de gérer et coordonner les activités des aumôneries Justice – Aumônerie des prisons (JAP).

PROFIL :

  • Ministre d’une Église membre de la FPF. Pasteur-aumônier JAP. Master 2 en théologie et « DU aumôniers » de l’Unistra (acquis ou à obtenir dans les 2 ans).
  • Bonne connaissance de la FPF et du monde protestant dans sa diversité.
  • Bonne connaissance du monde carcéral, de la justice et de l’aumônerie des prisons.
  • Connaissance et pratique en œcuménisme et interreligieux.
  • Aptitude reconnue au management d’équipes, aux ressources humaines, à la gestion des conflits et à la conduite de projets.
  • Capacité de représentation, de négociation et de médiation auprès des instances officielles.

Poste national à pourvoir au 1er juillet 2022 à temps plein, basé à Paris.

Dépôt de candidature (CV/lettre de motivation/lettre de recommandation de son Église) à l’attention du Secrétaire général de la Fédération protestante de France, à l’adresse : roswitha@federationprotestante.org

CAHIER DES CHARGES DE L’AUMÔNIER NATIONAL DES PRISONS

Missions

Le/la responsable du service de l’aumônerie des prisons a pour mission :

Coordonner et accompagner au sein des établissements pénitentiaires le travail des aumôniers.

Participer, avec les aumôniers régionaux, au recrutement des aumôniers.

Assurer le suivi de leur formation, en particulier la formation initiale (DU à Strasbourg).

Être l’interlocuteur du ministère de la justice et de l’administration pénitentiaire sur les questions d’aumônerie.

Participer aux réflexions sur les questions de justice et de prison.
Veiller à une présence de l’aumônerie protestante française sur la scène internationale.

Positionnement institutionnel

Son positionnement s’inscrit dans le cadre du fonctionnement défini par les textes de référence de la FPF (statuts et règlement intérieur).

Il/elle est nommé(e) pour une durée de cinq ans, renouvelable après évaluation, par période de trois ans (Art.11 du RI de la FPF) ; ses interlocuteurs privilégiés sont le président et le secrétaire général de la FPF ainsi que le (ou la) président(e) de la commission Justice et aumônerie des prisons (JAP) de la FPF. Il/elle rend compte à ses derniers.

Il/elle bénéficie de l’accompagnement de la commission JAP.

Il/elle agit conformément aux orientations du Conseil de la FPF.

Dans sa mission, il/elle sera amené(e) à travailler avec les autres services d’aumônerie.

Le poste d’aumônier national des prisons est un poste à plein temps, il bénéficie d’un service de secrétariat partagé.

Activités

Participer activement à la formation initiale des aumôniers (DU de Strasbourg) : avec les responsables de l’université, élaborer le planning des cours, dispenser personnellement des cours en lien avec le ministère d’aumônier : sens de la peine et accompagnement spirituel des personnes détenues.

Accompagner, avec les aumôniers régionaux, la formation continue des aumôniers dans les dix régions pénitentiaires. Dans la mesure du possible être présent dans toutes les réunions régionales de formation.

Rencontrer régulièrement la direction nationale de l’Administration pénitentiaire.
Accompagner les aumôniers régionaux (9 + 3 Outre-Mer) pour être à l’écoute de leurs besoins spécifiques.

Se rendre dans les établissements en Métropole et en Outre-Mer pour accompagner les aumôniers sur le terrain et rencontrer les personnels de direction et de surveillance.

Encourager les Églises membres de la FPF à s’engager dans le service d’aumônerie des prisons.

Préparer avec le bureau de la commission JAP les sujets à traiter lors des commissions et des conférences nationales (réunion des aumôniers régionaux et des trésoriers).

Construire, avec les trésoriers régionaux et le trésorier national, les budgets de chaque année.

Répartir la dotation budgétaire de l’État entre les régions en accord avec le trésorier national et les trésoriers régionaux. Il rend compte au trésorier de la FPF.

Susciter et approfondir le dialogue avec les autres aumôneries pénitentiaires.

Participer activement à la réflexion théologique des Églises sur les questions de justice et de prison.

Être à l’initiative de colloques, d’articles, d’émissions sur ces questions.

Nourrir la réflexion du Conseil de la FPF.

Participer au sein de l’École nationale de l’Administration pénitentiaire (ENAP) à la formation du personnel.

Participer, autant que possible, à la formation des futurs pasteurs au sein des instituts et des facultés de théologie

Participer comme représentant de l’aumônerie protestante au Groupe national de Concertation Prison (GNCP) qui est un collectif d’associations travaillant dans ou autour de la prison et dont l’objectif principal est l’organisation des Journées nationales Prison (JNP).

Participer aux réunions des chefs de services organisées par le Président et le Secrétaire général de la FPF.

Qualités et compétences attendues

  • Être un ministre d’une Église membre de la Fédération protestante de France et recommandé par son Église.
  • Avoir acquis le « DU aumôniers » de l’Unistra (ou à obtenir dans les 2 ans).
  • Être, ou avoir été, pendant plusieurs années aumônier de prison.
  • Avoir le goût des contacts humains à tous les niveaux.
  • Savoir être un médiateur en cas de conflit.
  • Savoir animer une équipe.
  • Être pédagogue.
  • Aimer le dialogue théologique au sein d’un protestantisme élargi.
  • Apprécier le dialogue œcuménique et interreligieux.
  • Facilité d’expression écrite et orale.
  • Lire et parler l’anglais.

Suivi et évaluation

Ses objectifs annuels sont fixés par le Président et le Secrétaire général après échange avec le Président de la Commission d’accompagnement du service. Ils servent de base pour l’entretien annuel d’activité.

L’évaluation pluriannuelle du chef de service est organisée conformément aux règles générales de la FPF.

Textes de référence :

(1)  Statuts FPF
(2)  Règlement intérieur
(3)  Charte de la FPF


En ce moment

Titre

Artiste

Emission en cours

Background